Jusqu’au bout de la nuit ~ Dean Koontz

Afficher l'image d'origine

Christopher est atteint d’une maladie qui l’oblige à vivre la nuit, car la lumière se révèle dangereuse pour sa santé. C’est d’ailleurs au cours de ses excursions nocturnes qu’il découvre les expériences scientifiques qui sont menées dans une base militaire désaffectée. Un rétrovirus a été créé, qui insère des cellules animales dans l’organisme humain. Ainsi, les hommes contaminés cèdent peu à peu à la violence destructrice. Ce virus se propage sans aucun moyen pour l’arrêter. A cela s’ajoute la disparition de plusieurs enfants.

Je ne suis pas fan des romans fantastiques, qui tirent vers le surnaturel, tout ça, alors j’ai eu un doute en commençant la lecture. Mais finalement, ce n’était pas vraiment le cas, je dirais plutôt qu’il s’agit d’un roman légèrement futuriste, puisque l’histoire racontée est éventuellement un futur possible. En dehors de ça, l’histoire est vraiment intéressante, l’enquête passionnante. Elle prend un tournant inattendu et défie les lois du roman : par là, j’entends que je n’ai jamais lu de livre allant dans le même sens, tout en restant réaliste.

La fille de Brooklyn ~ Guillaume Musso

La Fille De Brooklyn de Guillaume Musso

Anna et Raphaël sont sur le point de se marier lorsque tout vole en éclat. « Si j’avais commis le pire, m’aimerais-tu malgré tout ? » Après cette révélation, Anna disparaît. Dévasté, Raphaël remue ciel et terre, à l’aide de son ami Marc, pour retrouver Anna. Au fil de leurs recherches, ils découvrent qu’Anna n’est pas vraiment Anna, et que son passé est bien plus compliqué qu’il n’y parait.

Comme toujours, je me répète, c’est un roman passionnant. J’ai adoré l’intrigue, l’enquête, les personnages. Je note seulement un petit bémol : au fur et à mesure de l’avancement de l’enquête, on découvre de nouveaux personnages, assez nombreux je trouve, et donc parfois, c’est difficile de suivre ces nouveaux personnages, de les relier entre eux et à l’enquête, et on peut se mélanger les pinceaux et ne plus parvenir à suivre l’histoire. Et, encore une fois, comme d’habitude, la fin est surprenante. Il vaut vraiment le détour, vous m’en direz des nouvelles !

Nous trois ou rien (film)

Afficher l'image d'origine

Dans ce film, on retrouve Hibat et Fereshteh, les parents de Kheiron (le réalisateur). On suit leur histoire depuis l’Iran jusqu’à Paris, leur combat politique, la naissance de leur fils, leur fuite, leur intégration…

Ca faisait un moment que j’avais envie de voir ce film, et j’ai profité d’une soirée entre amies pour enfin le visionner. Le début est assez dur, dans le sens imagé. Par là, j’entends qu’on ne voit rien de vraiment très violent, mais tout est suggéré, on le devine. Mais assez vite, on perd ce côté rude, bien que certaines images restent choquantes (les armes par exemple). Cependant, ça reste un film vraiment agréable à regarder, l’histoire est très intéressante et finalement, malgré le décalage d’époque, toujours d’actualité. Le tout est traité avec humour, et le côté dramatique est mêlé à la blague, et on rigole plutôt régulièrement tout au long du film.

Bref, on a adoré ce film, il est vraiment trop et on vous le recommande avec grand plaisir ! On attend vos avis.

La cour des grandes ~ Adèle Bréau

Afficher l'image d'origine

Lucie, Eva, Mathilde et Alice sont amies depuis le collège. Elles ont grandi ensemble, ont tout partagé. Aujourd’hui, leurs rêves d’adolescentes ont disparu, et elles se retrouvent face à une vie d’adultes, à laquelle personne ne les avait vraiment préparées. Elles doivent diviser leur quotidien entre enfants, mari, job, sentiments et ressentis, et tout le toutim.

Lire la vraie vie de femmes adultes, mariées et mères, se révèle plutôt passionnant. On s’imagine à leur place, elles nous éclairent sur notre propre avenir, elles nous rassurent ou nous effraient. On comprend mieux la vie que mène nos mamans. D’autant plus que chacune des quatre a une vie différente, un milieu différent, et cela permet une identification plus approfondie et des bonnes tranches de rire. Pour résumer, il s’agit d’un livre vraiment agréable à lire, très drôle, léger, pour un parfait moment de détente.

J’ai aussi découvert qu’il y avait un tome 2 « Les jeux de garçons », que je vais sûrement lire d’ici peu !

Room (film)

Réalisé par Lenny Abrahamson – Scénario d’Emma Donoghue

Avec Brie Larson, Jacob Trembay en personnages principaux

J’ai précédemment lu ce livre, il y a déjà un petit moment. Je vous invite à lire cet article sur mon précédent blog : Room (livre).

Je dois bien avouer que je redoutais la manière donc les mots seraient retranscrits à l’image. En général, pour les livres « choc » si je puis dire, l’adaptation à l’image est quelque chose qui me fait légèrement peur.

A la manière du livre, on ne retrouve pas d’image « trash », mais plutôt bien réalisées, subtiles, presque douces, presque belles.

Jack a 5 ans et n’est jamais sorti de La Chambre, il ne se doute même pas qu’il existe un monde en dehors de cette pièce. C’est ce que sa maman, qui vit avec lui, lui a toujours expliqué. Mais un jour, elle explique tout à Jack, parce qu’il faut qu’il les sorte de là, il faut qu’ils échappent au Grand Méchant Nick, celui qui connait le code de La Chambre et qui apporte les cadeaux du dimanche. Avec sa maman, il va répéter leur stratégie, et malgré sa peur et son inconscience du monde extérieur, le petit garçon va tout faire comme il l’a appris, il veut sauver sa maman.

C’est avec émotion qu’on suit l’aventure de ce petit garçon dans le monde réel, qu’il découvre sans y être vraiment préparé, où il apprend au fur et à mesure tout ce dont il ignorait l’existence.

L’histoire est vraiment belle, le sujet bien traité et je dois bien avouer que c’est une des premières fois qu’un film me fait pleurer. J’ai vraiment adoré, et je le recommande, de la même façon que le livre, aux adultes, voire aux plus jeunes si vous êtes un minimum conscients de ce que vous allez y trouver.

Le pacte du silence ~ Martine DELOMME

Afficher l'image d'origine

Lors d’une soirée où amis, famille et associés de la manufacture des porcelaines Astier sont réunis, la vie d’Elisabeth, la dirigeante de cette manufacture, vole en éclat. Sa grand-mère remue le passé, plus ou moins volontairement, et tout ce qu’Elisabeth cachait depuis des années est alors exposé au grand jour : son ex-mari n’a pas disparu mystérieusement il y a 20 ans, mais était en prison ; ce que Louis, leur fils, ignorait. Il demande alors à sa mère de retrouver ce père qu’il n’a que très peu connu. D’abord réticente, Elisabeth entreprend ces retrouvailles mais ce qu’elle va découvrir est au-delà de ce qu’elle aurait cru ; toutes ses convictions vont être réduites à néant.

Au début, je me suis dit que je débutais un livre dans le même style que L’orpheline de Saint Aubin, ce que je redoutais. Mais finalement, pas du tout, j’ai été agréablement surprise. J’ai retrouvé tout ce que j’aime lire. Des personnages attachants et qui me font réagir, autant positivement que négativement. Un mystère qui tend à être résolu. Des secrets, des mensonges, le tout qui crée des ennuis une fois découverts. Et en plus, on se retrouve dans une atmosphère, un lieu assez peu commun, et ça, c’est un gros plus. Donc je ne peux que vous le conseiller, et j’attends vos avis !

La fille du train ~ Paula Hawkins

Afficher l'image d'origine

Rachel prend le train tous les jours pour aller travailler à Londres. Durant ces trajets, elle observe la vie d’un couple dont le maison se trouve le long de la voie ferrée. Elle les nomme Jess et Jason, leur invente une vie. Un jour, Megan – Jess – disparaît. Le même jour où Rachel est rentrée ivre morte et pleine de sang, sans un souvenir. Elle sait qu’il s’est passé quelque chose de grave mais est incapable de se rappeler de quoi que ce soit. A-t-elle participer ou assister à un crime ?

Pour commencer, le schéma de ce livre m’a beaucoup plu. On se retrouve un peu face à la forme d’un journal intime : il y a différents points de vue des différents personnages, l’ensemble étant divisé par jour ainsi que par demi-journées. On a donc une vision globale et objective de l’histoire. De plus, les personnages sont attachants, sensibles, hystériques, dérangés, tout sauf parfaits, ce qui les rend réels et on se sent plus proche d’eux, de cette manière. Et puis l’histoire tournant autour d’une enquête, d’un mystère, forcément, j’adore. Je vous recommande donc vivement ce livre ! Et j’ai vu qu’il allait être adapté au cinéma dès octobre 2016.